“Je suis le sujet de ma propre fiction parce que ce qui m’est arrivé est fictif. J’en ai oublié des bouts. Parfois j’en invente pour étoffer le fil de l’histoire, quand sa fadeur me déçoit, ou ne s’accorde pas avec le tremblement de mon ventre. Un peu comme ce pays dont le fil est distordu, disputé, jusqu’à la dissolution. J’aimerais qu’il puisse lui aussi s’écrire. Qu’il se mette à s’écrire lui-même, avortant toutes tentatives parasites d’historiens, analystes ou photographes, les plongeant tous dans un profond sommeil. Le même peut-être, que celui de la morphine. Ai-je existé avant d’avorter ? En tout cas, une jeune fille a bien existé. C’est elle dont je raconte l’histoire. Elle ne savait pas que de cette clinique verte cassé, elle ne sortirait jamais. Elle savait encore moins que quelqu’un d’autre sortirait à sa place. Une femme au corps grimé. C’était donc ça, devenir femme ? La fille, c’est Thurayya. Cette femme, je ne sais pas encore qui c’est.” - Extrait de “Thurayya”

C’est l'histoire de Thurayya, une jeune libanaise de dix-neuf ans à Beyrouth qui tombe enceinte de son amant communiste du même âge, Labib. Elle décide de se faire avorter. À travers la radio du parti qui a forgé ses idéaux d’autrefois, dans une tentative de réparation pour récupérer les fragments de mémoire perdus liés à cet événement, une femme raconte. Mais quel est le sort de l'histoire de Thurayya entre les mains d'une femme aux prises avec son propre souvenir ? Sous forme de récit initiatique, celui du devenir-femme, elle se penche sur les figures masculines qui l’ont à la fois forgée et détruite, mais aussi sur l’avortement à un niveau conceptuel plus large.

En 2020, “Thurayya” est sélectionné par le Sundance Theater Lab, où son écriture est développée sous le regarde de la dramaturge Leyla Rabih, et celui de la réalisatrice libanaise Myriam El Hajj. Jusqu’ici travaillé dans sa version romanesque, il est prêt à être adapté au théâtre.

Tarif unique

Tarif unique : 10 € qui donne accès à toutes les propositions dans la limite des places disponibles.

Réservation obligatoire :

  • Par téléphone

Accessible aux horaires d’ouverture de la billetterie, nous vous renseignons sur les spectacles et effectuons vos réservations.

Printemps des comédiens

04 67 63 66 76

  • A la dernière minute

Sur le lieu du spectacle dans la limite des places disponibles.

Horaires

  • samedi 24 septembre 15:00

Distribution

Texte : Tamara Saade
Lecteur.trice : Ada Harb et Raymond Hosny

En résidence Warmup 7