Signature incontournable de la nouvelle scène théâtrale française, Julien Gosselin associe son travail radical au talent de la troupe emblématique de la Volksbühne. A travers l’histoire d’une figure féminine, sa nouvelle création propose un voyage libre et palpitant au cœur du Romantisme allemand.

Récemment invité par la Volksbühne en tant qu’artiste associé, Julien Gosselin, aussi friand d’histoire que créateur de fiction, aussi érudit que téméraire en termes de formes, propose une « série théâtrale », dont cette pièce constitue le premier volet. Selon une exploration multidimensionnelle qui n’appartient qu’à lui, l’artiste s’immerge dans une archéologie très personnelle de la littérature allemande sous toutes ses facettes, depuis ses opus les plus patrimoniaux jusqu’aux plus méconnus. C’est ici l’histoire de Lotte (personnage qui fait le lien entre Les Souffrances du Jeune Werther de Goethe, dont elle était l’amante, et Lotte à Weimar de Thomas Mann, qui la raconte quarante ans plus tard). A l’appui de ces textes, et de tout un spectre choisi, Julien Gosselin visite le décalage entre la vie et la littérature, le réel et ce qu’un écrivain peut en faire, mettant en lumière la possible violence de cette transformation de la vie en fiction. Avec autant d’humour que de sérieux, il dévoile la façon dont le mouvement romantique, par la mise en exergue de la puissance des sentiments, la force des éléments, et, par-dessus tout, la beauté, masque tout à la fois la lâcheté humaine et un rapport extrêmement sexualisé au monde, dans un simple déplacement de la question du sexe vers la question de la beauté.

Tarif A

Tarif plein : 36€
Tarif réduit 1 : 30€
Tarif réduit 2 : 20€
Tarif réduit 3 : 15€

Horaires

  • vendredi 3 juin 19:00
  • samedi 4 juin 19:00

Distribution

Distribution en cours

Dramaturgie : Eddy D’Arango
Scénographie : Lisetta Buccellato
Musiques : Guillaume Bachelé et Maxence Vandevelde
Lumières : Niko Joubert
Vidéo : Jérémie Bernaert et Pierre Martin
Costumes : Caroline Tavernier