Public concerné

Ce stage s'adresse à :

  • des artistes auteurs des métiers de l'image qui ont à cœur d'expérimenter la transversalité des champs artistiques.

Et/ou

  • des artistes du plateau : acteurs.rices et/ou metteurs.euses en scène, ayant au moins 2 années d’expérience professionnelle qui ont à cœur d'expérimenter la transversalité des champs artistiques.

Effectif maximum : 15 personnes

Objectifs pédagogiques

Objectifs communs :

Explorer les liens et les ruptures entre une représentation théâtrale et une série de photographies de celle-ci pour être en mesure de porter une réflexion sur le statut de l'image.

Traverser des protocoles d’improvisations pour explorer les différentes dynamiques du mouvement, dans les corps, dans les images.

Partager et interpréter les termes techniques (celle de l’acteur.rice / celles du photographe) : cadre, hors cadre, état intérieur, état de présence, etc. pour inverser les rôles et les regards

 

Objectif artistes auteurs : Appréhender la qualité d'une lumière, la force d'un cadrage, la construction d'une image dans le contexte d'une représentation théâtrale. La technique et la sensation.

 

Objectif artistes du plateau : Déjouer, pratiquer, agiter les matériaux de l'image et de la théâtralité par le passage au plateau : simulation, réalité, désirs inconscients, imitation, vérité.

Contenu détaillé de la formation

La photographie et le théâtre ont un lien singulier, fort, bien au-delà du moyen d'illustrer un spectacle. L'image s'origine dans l'imago latin, le masque mortuaire de cire utilisé lors des processions funéraires de l'antiquité. La genèse de l'image serait alors une sorte d'interface entre les humains et la mort dans une forme de théâtre primitif. C'est peut-être de cette origine que la photographie devrait se revendiquer et admettre de se rapprocher du théâtre, car loin d'être une vision objective des évènements ou une quelconque preuve du réel, la photographie en est également une représentation, une interprétation. Ainsi libérée d'une responsabilité illégitime et de ses règles inhérentes, chaque photographie peut être appréhendée et reconnue comme une succession de choix, de prises de décisions de la part du photographe. Photographe metteur.se en scène donc à travers un cadre, un angle de vue, une distance, une technique, des sensations, une compréhension de ce qu'il se passe, se joue devant lui/elle.

Toute photographie est donc une théâtralisation de la réalité, un jeu entre les éléments du réel et celui ou celle qui les enregistre pour fabriquer l'image, jeu également avec celles et ceux qui les reçoivent et en admette la règle. Ici aussi il y a similitude avec le théâtre, mêmes rapports complices entre les protagonistes d’un spectacle de théâtre, dans cet accord tacite autour du "faire vivant", de la mise en vie des personnages, de la danse des corps et de leur mise à mort.... Et la photographie de théâtre de jouer doublement en représentant la représentation de cette célébration de la vie.

Il y a néanmoins une singularité dans la posture du photographe de plateau, loin des séances de shooting de la mode ou de la publicité. Ici on ne choisit pas sa lumière (et on ne tire sur personne), on accueille l'inconnu, on enregistre discrètement l'irrémédiable et on espère l'inouï.

L'atelier sera donc expérimental et transversal, il s'agira d'être à toutes les places, acteurs.rices et photographes, photographier et être photograhié.e, faire spectacle et en faire des images, analyser ce qu'elles disent, améliorer et comprendre ses choix techniques et sensibles, s'interroger sur le statut de l'image, les créer.

 

Module 1 : une demi-journée

Présentation du stage et des formatrices.

Présentation des stagiaires et de leurs acquis.

Organisation du stage, mise en place de programmes jumeaux entre les profils artistes visuels et artistes de la scène. Distribution des rôles ; les rôles pourront s'inverser.

Training et préparation physique pour se rendre disponible à soi, au partenaire, à l’espace.

Présentation libre au plateau de chaque stagiaire et de son rapport à l'image.

 

Module 2 : une demi-journée     

État des lieux du matériel de prises de vues. De quoi disposons-nous ? Comment travailler, avec quel matériel ?

Exploration théorique de la finalité des images pour un.e interprète, un.e metteur.se en scène, et pour un.e photographe.

Présentation des notions techniques : la lumière au théâtre, les enjeux du plateau, le dialogue entre le montage d’images et le montage de partitions chez l’acteur·rice.

 

Module 3 : cinq demi-journées

- Séances de prises de vues à partir d'improvisations, de textes choisis par les stagiaires, proposés par les intervenantes. Travail en binôme ou en petit groupe. La méthode des actions physiques sera traversée au plateau pour explorer les différentes dynamiques du mouvement, inventer des postures, créer des situations dramatiques. Expérimenter ensuite la modification des différents paramètres (conscience du tempo, de la durée, des formes, des gestes, de l’architecture...) chez les acteurs·rices et leurs répercussions sur les images.

Analyse des images et re-travail possible.

 

- Séance de prises de vues pendant les répétitions du spectacle STRIP. Fondé sur une expérience vécue, le spectacle tisse un récit qui mêle témoignages réels et fiction. Dans cette installation performative, Julie Benegmos et Marion Coutarel proposent une expérience immersive dans le milieu du striptease. Eloge du risque de la philosophe Anne Dufourmantelle, colonne vertébrale de la dramaturgie du spectacle, accompagnera la recherche menée par les stagiaires. Risquer la mise à nue – réelle, symbolique.

 

Module 4 : une journée

Travail sur les prises de vue réalisées. Visionnage, choix et analyse des images.

Réflexion autour de l'image comme représentation. Il s'agit d'aborder la position du regardeur et du regardé pour faire surgir quelque chose de nouveau dans la pratique de chacun.e.

Pour les artistes auteurs : Quelle part de mise en scène pour un photographe de plateau ? Les spécificités du photographe de plateau.

Pour les artistes du plateau : Quelle posture pour celui ou celle qui se donne à voir ?

 

Module 5 : une demi-journée

Construction pour chaque stagiaire d'une série de photographie : illustration ou re-présentation ? Mise en jeu, en performance.

Bilan collectif.

Profil du(des) formateur(s)

Marie Clauzade
Photographe
Marion Coutarel
Metteure en scène et comédienne

Moyens et méthodes pédagogiques

Travail à la table :

  • présentation du processus de travail des intervenants et de leurs recherches

  • présentation du processus de travail des stagiaires

  • organisation des temps et des groupes de travail

  • Aborder les moyens et la technique

  • Réflexion sur le statut de l'image

  • Analyse des travaux

  • Construction d'une série d'images

Travail au plateau :

  • training physique

  • présentation libre des participants

  • écriture de plateau, improvisations et prises de vues

  • travail technique sur les partitions et les paramètres d’espace et de temps

  • prises de vues du spectacle STRIP

Modalités d’évaluation

Les acquis théoriques et pratiques appliqués au plateau feront l’objet d’un processus d’évaluation continue par le formateur durant tout le déroulé de la formation en rapport avec les objectifs pédagogiques, sanctionné par un formulaire d’évaluation rempli par le formateur en fin de parcours. Un regard attentif sera porté sur l’engagement du stagiaire tout au long du processus de travail.

Les stagiaires seront amenés à pratiquer une autoévaluation sur l’acquisition et l’amélioration des compétences.

Un bilan pédagogique de la formation et des stagiaires sera réalisé le dernier jour du stage avec l’ensemble des participants, les intervenant.es et le responsable de la formation.

Moyens techniques

Supports fournis aux stagiaires : accessoires

Moyens techniques à la disposition des stagiaires : plateau de théâtre, dispositif photographique (appareil photo professionnel numérique et divers objectifs, divers pieds photographiques), vidéo projecteur

Informations et contacts

Cette formation est organisée par Cyclorama, organisme de formation déclaré sous le numéro 53351095335.

Pour toute question, merci de nous contacter par courriel : formation@cyclo-rama.com.

 

La formation est accessible aux personnes en situation de handicap, sous réserve que la personne en informe Cyclorama, afin de pouvoir déterminer les adaptations nécessaires pour garantir l’accessibilité du stage. 

Modalités d’inscription et de prise en charge

Pour participer à l’un de nos stages : 

 

1. Merci de bien vouloir nous envoyer au plus tard le 04 mai 2022 le dossier d’inscription complété en ligne sur ce lien.

Il vous sera demandé de joindre dans le dossier :

  • Une lettre de motivation,

  • Un CV, précisant notamment votre formation initiale, et vos formations continues (stages, etc.),

  • Une photo.

Si vous souhaitez remplir le formulaire au format papier, merci de nous écrire sur l’adresse courriel : formation@cyclo-rama.com afin que nous vous envoyions le dossier d’inscription à remplir.

 

2. Les dossiers complets seront traités par ordre d’arrivée. 

Les dossiers complets seront transmis aux intervenant.es qui effectueront la sélection des candidatures en collaboration avec l’équipe de Cyclorama et du Printemps des Comédiens. 

 

3. Si vous êtes sélectionné.e, veuillez effectuer vos démarches auprès de l’AFDAS et de Pôle Emploi :

• Auprès de l’AFDAS : 

Pour les artistes, interprètes et musiciens, nous vous rappelons que les critères de prise en charge AFDAS, dans le cadre du plan de formation, sont les suivants : 

  • 2 ans minimum d’ancienneté depuis votre tout premier contrat d’engagement, 

  • 48 cachets sur les 36 mois qui précèdent la demande de prise en charge, 

  • Le respect des délais de carence entre deux stages dans le cadre du plan de développement des compétences.

 

Votre demande de prise en charge doit être saisie et transmise directement de votre portail « Particulier » Afdas : au plus tard 4 semaines avant le début de la formation. 

Cyclorama vous transmettra le devis et le programme de la formation ; ces pièces sont à joindre obligatoirement pour valider l’envoi de votre demande, accompagnées de votre curriculum vitae et d’une lettre de motivation.

Afin d’obtenir des informations sur vos droits AFDAS, vous pouvez contacter votre antenne régionale ; les coordonnées sont accessibles sur ce lien.

 

• Auprès de Pôle Emploi : 

Il est nécessaire de faire une Attestation d’Inscription à un Stage de Formation (AISF) auprès de Pôle Emploi. Pour cela, vous devez informer dès maintenant votre conseiller Pôle Emploi de votre souhait d’entrer en formation pour que nous puissions en attester sur la plateforme dévolue à cet effet (Kairos). Cela vous permet d’être indemnisé.e au titre de l’assurance chômage et couvert.e en cas d’accidents pendant la période de formation. 

 

• Si vous n’avez pas de possibilités de financement par l’AFDAS, merci de nous contacter, le Printemps des Comédiens s’efforcera de vous accompagner pour que vous puissiez suivre la formation.

 

Cyclorama et le Printemps des Comédiens se réservent le droit d’annuler tout stage dont le nombre de candidatures nécessaire à son bon déroulement ne serait pas atteint.

Nous vous rappelons que la formation est un acte volontaire de votre part. Votre engagement à respecter les dates et les horaires du stage, ainsi que le lieu d’accueil, les stagiaires et les intervenants, est impératif.